Formation en création sonore

Cet hiver 2021-22 , j’ai réalisé un perfectionnement en audio numérique, prise de son et mixage avec l’artiste Robin Servant, grâce au soutien de l’organisme Culture Bas-Saint-Laurent.

Je souhaitais améliorer mes compétences techniques en lien avec ma démarche artistique. Je voulais aussi travailler avec Robin Servant pour la compatibilité entre son savoir-faire et deux axes de ma pratique : la musique traditionnelle québécoise et le cinéma documentaire. Ses expériences dans des processus de création autant traditionnels qu’expérimentaux me semblaient aussi très pertinentes pour moi. Depuis mon dernier court-métrage (Faces de jam, 2020), le son prend une dimension artistique de plus en plus importante dès la scénarisation. Les interactions se multiplient entre ma pratique amateure en violon traditionnel québécois et mes idées de conceptions sonores allant du réel à l’abstrait.

Ce perfectionnement m’a donc permis de mettre à niveau mes connaissances et mes habiletés pour créer un meilleur équilibre entre l’image, le son et le montage dans mes futurs projets. Il m’a permis de réviser, valider et améliorer mon niveau de connaissances sur le son pour la création sonore (prise de son libre, conception sonore, correction et mixage sonore). J’ai pu porter un regard sur l’évolution de mes intentions artistiques en matière de son. J’ai aussi pu réévaluer la nature de mes équipements, investiguer mes besoins et identifié.

Je suis aussi en meilleure posture pour évaluer la poursuite de mon cheminement comme autodidacte, autant dans la prise de son que dans la postproduction sonore. Je distingue mieux ce que je veux explorer moi-même, ce que j’ai besoin de pratiquer et ce que je veux déléguer dans un travail d’équipe. Je me sens plus outillée imaginer, écrire, évaluer mes besoins et expérimenter avec plus de soin et d’équilibre avec mes intentions visuelles pour transmettre une perception et une interprétation du réel dans mes films.

Au printemps dernier, j’ai mis mon kit de son dans mon sac de vélo et j’ai pris la route jusqu’à Sainte-Flavie en m’arrêtant à Pointe-au-Père, à Ste-Luce-sur-mer et à la Rivière Mitis.

Posted in <a href="https://www.slblogue.net/category/en-cours/" rel="category tag">Nouvelles</a>

Leave a Reply

Your email address will not be published.